Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer
Articles récents

Dimanche 7 février 2021 - Tout le monde te cherche

7 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (1, 29-39)

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

ACTIVE BIENFAISANCE

Comme il est bon de regarder Jésus vivre... Il prêche à la synagogue, il prend des temps en famille chez ses disciples, il opère des guérisons sur les malades, expulse les démons... Jésus est à l’œuvre. Il vit des journées harassantes... on imagine bien les gens se presser autour de lui : un concentré d’attentes, d’angoisses et de misères... Comment être présent à tout ce défilé continuel ? Car il n’est pas question de s’y soustraire... Pas question non plus d’en être captif ! Jésus se laisse prendre par l’urgence des autres, mais il la fait précéder en tout par sa prise d’oxygène... Une petite phrase, plantée au milieu de cette page d’évangile, nous donne la clé de la vitalité de Jésus : « Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. » Avant sa journée pour les autres, c’est en solitaire qu’il va puiser l’énergie que les foules vont lui réclamer.

Regardons Jésus prier. Sa prière est chargée de tous ces visages, de toutes ces peines, de toutes ces vies perdues et retrouvées. Il est la voix de ceux qui n’ont plus la force de crier. Jésus est leur prière auprès du Père. Les cris silencieux trouvent en lui leur écho. Il n’est sourd à rien. Il voit et entend. Il partage à son Père tout le bien accompli et le bien à faire. Tout est pris dans sa prière. Sa journée entière est exaucement de la prière des autres. Son cœur est aligné sur leur misère. Il n’a pas d’autre réponse possible que de se donner lui-même à cette œuvre. Ses journées sans fin se suivent et se ressemblent. Leur fil rouge réside dans ce point de contact entre ciel et terre au petit matin. Chaque jour, Jésus choisit la peine de tous. C’est son urgence : que l’Évangile parvienne en mots et en actes à tous ceux qui en ont besoin.

Ce programme paraît presque trop simple... et même tout simplement TROP ! Comment vivre à ce point-là ? C’est la prière qui règle la question. Elle est le point d’écoute et de discernement. Jésus sait l’Évangile pour tous. Cela fixe un horizon et une limite. L’horizon qui le garde en mouvement vers tous les autres, sans exclusives. Une limite qui l’arrache à tous ceux qui voudraient le garder pour eux-mêmes. Dans la prière, Jésus retrouve son axe permanent, sa haute liberté de se distribuer à tous ceux qui l’attendent, sans se laisser happer ou enfermer d’une quelconque manière.

Regardons Jésus prier de bon matin. Entrons dans son silence et sa joie d’être avec le Père. Puisons avec lui la capacité d’accueillir tout ce que la journée va nous réserver, ce qu’elle va requérir de sa bonté. Osons vivre avec lui à crédit, à dépenser ce que nous n’avons pas, mais que nous serons sûrs de recevoir sur le moment pour en vivre. La prière de Jésus nous apprend à vivre à fonds perdus, parce que l’Évangile ne se paie pas de mots : ce sont des actes sonnants et trébuchants qui nous sont réclamés chaque jour. Ne tergiversons pas : offrons l’espace de notre prière et de nos journées pour que l’Évangile poursuive sa route!


Equipe Evangile@Peinture – Marie-Dominique Minassian - Peinture Bernadette Lopez – Fribourg -mise en œuvre F.Roger

Lire la suite

Prière universelle 5e dimanche du temps ordinare

5 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

" Tout le monde te cherche !" 
Prions pour l'église

Qu'elle n'est pas peur de montrer le chemin qui mène vers Toi à ceux qui te cherchent

Seigneur, nous t’en prions

En ce dimanche, l’Eglise célèbre le Dimanche de la Santé
Prions pour les malades, les soignants 
Que, dans l’épreuve de la pandémie, tous les malades se sentent accompagnés et réconfortés, et les soignants reconnus et soutenus. 

Seigneur, nous t’en prions

Dieu guérit les cœurs brisés et soigne leurs blessures. 
Prions pour toutes les femmes, victimes de violence, 
Que la société les protège, les écoute et prenne en compte leurs souffrances.

 Seigneur, nous t’en prions

Pour les malades de nos familles
pour celles et ceux qui les accompagnent, en cette journée du malade
pour les bénévoles des équipes du Service Evangélique des malades de notre archiprêtré

Seigneur, nous te prions
 

Equipe PU@Peinture - F.Roger - Peinture Pastorale de la santé

Lire la suite

Annonce des Messes du 4 au 7 février

2 Février 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Messes : horaires

Jeudi 4 février
  9 h 00  Messe à Hayange St Martin
 
Dimanche 7 février   
  9 h 15   Messe au Konacker
10 h 30   Messe à Marspich
10 h 30   Messe de la Santé à Hayange St Martin

  Rino CASAGRANDE décédé le 27 janvier à 93 ans

Lire la suite

Dimanche 31 janvier 2021 - Un enseignement nouveau

31 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

PAROLE IMPACTANTE

Une voix résonne dans la synagogue. Que se passe-t-il ? Ce n’est pas comme d’habitude… Qui est-il donc ? Ce n’est pas un scribe. Son enseignement porte autrement. Il s’impose. À quoi tient la force de sa parole ? Les auditeurs du jour n’ont pas l’explication, mais ils reconnaissent son autorité. Ce qu’il dit les rejoint et a du poids sur eux. Le poids de la vie, le poids de la source... Le Temple accueille en fait en son sein sa parole fondatrice. Elle n’est pas pure répétition extérieure comme les scribes, elle est parole créative, plus intérieure aux auditeurs qu’ils ne le sont à eux-mêmes. L’auteur de la vie la fait vibrer. C’est une nouvelle Visitation. Exultation intérieure au contact du Fils de Dieu. Ceux qui l’écoutent ce jour-là ne le savent pas encore, mais celui qui parle est l’auteur même de leur vie. Voilà pourquoi il parle avec autorité. Voilà la source de sa légitimité. Ils rencontrent celui qui a désiré la vie pour tous les hommes depuis toute éternité. L’esprit impur l’a bien compris. Lui qui au contraire possède les autres, ne peut que fuir devant lui.

Cette Visitation tourne à la Révélation. L’adversaire est déjà terrassé, et le vainqueur nommé. Le saint de Dieu... reste à parcourir le cœur des hommes, à le conquérir pour qu’il en vienne non seulement à le reconnaître, mais à l’aimer de tout son être, qu’il ne soit plus le jouet de ces esprits impurs en quête d’une âme isolée et faible.

Jésus continue de prêcher. Sa parole d’autorité est à la porte de nos cœurs et elle frappe toujours. L’écho en chacun n’est pas audible dans la renommée et le spectaculaire qui nous attire, mais dans l’espace qu’il crée tout au fond de nous, dans le silence. Ce jour-là, à Capharnaüm, Jésus a entrepris une conversation avec chacun de nous. Sa parole nous est parvenue. Que disait-il au fait ? On ne sait plus, mais on se souvient que sa parole nous a fait du bien. C’est maintenant notre réponse qu’il attend, notre cœur séduit et reconnaissant que sa parole se soit déplacée jusqu’à nous...

Seigneur, ta parole nous retourne. Nous n’étions pas dignes de toi, mais tu as écarté tout ce qui nous séparait de toi pour ce cœur à cœur, cette joie sans filtre de retrouver ton souffle au creux de notre existence. Que ta voix ne nous quitte pas, Seigneur. Que ton autorité nous enveloppe, nous couvre de son manteau et nous envoie comme tu voudras vivre de toi.

Equipe Évangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez – composition F. Roger
 

 

Lire la suite

Prière universelle 4e dimanche du Temps Ordinaire

29 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique

« Il enseignait en homme qui a autorité »
Prions pour l’Eglise, pour le Pape François, les évêques, les prêtres, les catéchistes, les enseignantes en religion et toutes celles et ceux dont la mission d’enseignement est de transmettre au monde 
Ta Parole d’Amour et de Salut, selon l’autorité qui vient de Jésus

Seigneur, nous te prions

« Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur »
Pour les protagonistes des conflits en cours sur notre terre 
Que l’Esprit Saint leur fasse découvrir le malheur qu’ils causent au détriment de la vie commune des peuples ! 
Insuffle, Seigneur, Ta Confiance en l’avenir sur les pays de notre planète qui sont confrontés à la crise sanitaire.

Seigneur, nous te prions

« Sur ceux qui habitent les ténèbres, il a fait resplendir sa lumière »
Seigneur, tu as fait sortir l’esprit d’impur d'un homme malade. 
Aujourd’hui, nous te supplions d’enlever toutes nos peurs qui nous empêchent de vivre la vie que tu nous donnes. 
Pour les malades que la lèpre défigure et éloigne dans la nuit de la souffrance et de la solitude,
et pour les femmes et les hommes de cœur qui les soutiennent et les soignent.

Seigneur, nous te prions

« Je ferai se lever un prophète ; je mettrai dans sa bouche mes paroles »
Seigneur, aide chaque baptisé à naître par le baptême, prêtre, prophète et roi.
Qu’il ait l’audace de partager le Trésor de la Parole de l'Evangile afin d'être dans sa vie un annonciateur de cette richesse inépuisable.

Seigneur, nous te prions

Equipe PU@Peinture - Guy Tribout - François Roger -Peinture Bernadette Lopez - Fribourg

Lire la suite

Annonce des messes du 28 au 31 janvier

26 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique

Jeudi 28 janvier
   9 h 00 Messe à Hayange 
 
Dimanche 31 janvier
  9 h 15   Messe à Neufchef
10 h 30   Messe à Hayange
– Jeannine BAUDOT (1 mois) et Pierre, et leur fils, Luc – Maria CONDELLO (1 mois) – CICCIA Joseph, Maria Rosa, Maria Carmela, Nicodemo et les Ames du Purgatoire

Lire la suite

Un temps pour changer

24 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Marc (1, 14-20) - 3e dimanche du temps ordinaire
Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Méditation

« Encore quarante jours », Le temps est court pour le repentir de Ninive selon Jonas. Jonas est appelé et envoyé en une mission qu’il refuse d’abord, puis il obéit au Seigneur. Il part porteur de message aux habitants païens de cette ville « corrompue ». Jonas joue ici le prophète du malheur. Mais ce malheur n’arrivera pas. 

« Le temps est limité », ainsi Saint Paul met en garde les chrétiens de Corinthe. La première communauté chrétienne pensait que le retour de Jésus allait arriver dans peu de temps. « Le temps est limité » : chacun pense à sa propre vie. Nous sommes invités, pour le temps que nous avons, à prendre du recul et d’aller à l’essentiel, revoir nos priorités en faisant évoluer le monde dans le bon sens. 

« Les temps sont accomplis » nous dit Jésus dans l’Evangile. IL vient annoncer la Bonne Nouvelle de Dieu ! Il parle du temps mais d’une manière autre que les deux premières lectures. Il parle d’un temps favorable pour l’avènement du Royaume. C’est le temps de l’accomplissement d’une attente. Le Règne de Dieu s’est approché, Dieu se manifeste directement et ce n’est plus un Dieu lointain, il est parmi nous et nous sommes appelés à l’accueillir. 
Jésus appelle à la conversion, c’est-à-dire à un retournement, à un changement d’attitude et de regard ici et maintenant. C’est notre réponse à la grâce, au don gratuit de Dieu. C’est une réponse à l’amour et non plus une peur d’un châtiment. 

Jésus commence sa mission par l’appel de 4 pêcheurs de poissons. Ils se laissent pêcher par Lui. Ils le suivent pour devenir pêcheurs d’hommes et de femmes, sans filets, c’est à l’inverse de ce qu’ils faisaient avant. Ils vont appeler à sortir du marasme du péché, de tout ce qui nous éloigne de Dieu et du prochain…à une vie nouvelle avec le Christ. 

Nous sommes appelés aujourd’hui à changer de regard sur tout : sur Dieu, sur soi, sur les autres, sur le monde avec tout ce qu’il porte comme menaces de guerres, de conflits autour de l’eau, de détresse, de stress, de surmenage et de solitude accentuée par la pandémie…porter un regard nouveau sur ce qu’il se passe à ma porte, dans mon quartier…bref aller à l’essentiel pour que le Règne de justice, de paix et de bonheur, advienne ! 

Cet élan prend sa source à la Bonne Nouvelle de Jésus Christ que nous sommes chargés de répandre chacun selon son appel ou sa vocation. En 2021, c’est à nous que Jésus demande d’être les pêcheurs d’hommes, appelés à travailler ensemble au Salut de chacun et de tous, à sortir l’humain vers la vie. L’Évangile est donc une « heureuse annonce », c’est l’annonce de l’amour de Dieu gratuit, il se donne à nous et nous appelle à être à notre tour un don pour les autres. « Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps  🌍  Mon Fils se laisse toucher » annonce la Mère de l’Espérance à Pontmain.

 

Lire la suite

Prière universelle 3e dimanche de Temps ordinaire

21 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Prière Universelle

En ce dimanche de la Parole de Dieu, Seigneur Jésus, nous te prions pour l'Église, 
Donne-lui le souffle de Ta Parole pour accueillir en nos cœurs la présence du Christ. Nourris notre prière, agis à travers nous, afin que patiemment, les fruits de ton amour puissent grandir en nous, dans l’Eglise et dans le monde.


Seigneur, nous t’en prions

En ce dimanche de la fête de St François de Sales, patron des journalistes, 
Dieu fortifie en chacun d'eux le désir de travailler en service de la vérité, de la justice et de la paix ! 

 

Seigneur, sauveur du monde, nous t’en prions

« Qu’ils soient un », demande Jésus à son Père la veille de sa mort. 
En cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, avec Jésus, prions notre Père du ciel. Que les croyants du monde entier s’unissent dans l’intercession et dans la louange, et que vienne ton Règne d’amour.

 

Ensemble, accueillons l’Esprit Saint

Jacques et Jean ont quitté leur père pour suivre le Christ. 
Aujourd’hui, accorde à notre communauté paroissiale de s’enraciner profondément dans l’évangile pour annoncer à nos concitoyens et fidèles laïcs, l’arrivée du règne de Dieu ! 

 

Seigneur, sauveur du monde, nous t’en prions

Equipe PU@Peinture – coteauxdeLoire – Colomiers – R.F. – Peinture Berna Lopez 

Lire la suite

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

19 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Réflexions bibliques et prières pour les " les huit jours"  par  unité de 2 jours

Lire la suite

Cascade vocationnelle

17 Janvier 2021 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Méditation Dominicale

Évangile selon saint Jean (1, 35-42)
 

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Mouvement incessant

Aller et venir, regarder, dire, entendre, suivre, se retourner, chercher, trouver, demeurer, amener… L’évangéliste a concentré dans ce passage tant de verbes si précieux pour décrire la vie chrétienne, la vie des disciples de Jésus… Pas étonnant que la vie d’un tel disciple ne soit pas de tout repos ! C’est un incessant mouvement, extérieur comme intérieur. Les disciples se déplacent corporellement, mais aussi intérieurement. Telle est la dynamique de la conversion continuée. Ce mouvement nécessite des relais. Jean le Baptiste désigne Jésus : « Voici l’Agneau de Dieu. » André annonce volontairement à son frère Simon : « Nous avons trouvé le Messie. » Ces relais sont d’indispensables intermédiaires. Ils désignent en même temps qu’ils interprètent. Ce n’est pas seulement « Jésus »

C’est « l’Agneau de Dieu », « le Messie ». L’interprétation parle aux interlocuteurs. Et les intermédiaires se contentent de leur annonce, à l’image de Jean, ou entraînent leur partenaire, à l’image d’André qui « amène son frère à Jésus ». Si, d’une manière ou d’une autre, nous avons rencontré Jésus comme Jean ou comme André, nous sommes aussi des relais pour le faire connaître. Dans le quatrième évangile, l’évangélisation ne commence pas par un grand discours aux foules, mais par une annonce de proximité qui passe de cœur en cœur.

L’aventure de l’évangile est à notre porte. Le désir de notre cœur ne peut nous trahir. Croyons à ses aspirations. Prenons un temps pour voir, choisir, agir. Ouvrons la main et laissons celui que nous allons recevoir nous dévoiler au jour le jour le chemin merveilleux que l’amour nous réserve. Dieu vient à chaque instant rencontrer notre condition. « Viens, parlons, osons rêver… »

Equipe Evangile@Peinture - Père Emmanuel Schwab – Peinture Bernadette Lopez – mise en œuvre F.Roger -                                    Il y a 150 ans, le 17 janvier 1871, la Vierge Marie apparaissait à Pontmain.

Lire la suite