Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Méditation 7e dimanche de Pâques

29 Mai 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Évangile selon saint Jean (17, 20-26)

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

UNITÉ GRANDISSANTE

Un pouvoir plus fort que la mort est entrée dans le monde avec Jésus. Au terme de son parcours parmi les hommes avec ses disciples, Jésus remet tout entre les mains de son Père. Avec cette prière, c’est se trouver au cœur de leur intimité. L’amour de Jésus y apparaît dans toute son extension. Tout est remis et tout est donné. Sa prière est le filet de grâce dans lequel il ne perd aucun de ceux que le Père lui a confié. Un filet qui transcende l’espace et le temps, et vient, comme une promesse déjà tenue, embrasser tous ceux qui croiront en l’amour mis en croix pour que le monde ait la vie. Jusqu’à nous, ici, qui découvrons la source de toute grâce, et l’étreinte éternelle dont nous sommes nés.

Dans sa prière se dévoile la stratégie lente et silencieuse de l’amour désarmé qui n’a rien d’autre à offrir que l’hospitalité du cœur, que la communion et l’unité entre les personnes. Dans cette prière, tout est offert, tout est accessible, tout est transmissible. Dans ce faisceau d’amour tout est pris, et ouvert à son tour à la communauté des destinataires. 

Cette prière de Jésus nous introduit dans la confidence d’une nouvelle bien plus actuelle que toute autre : nous sommes pris à témoin de la propagation du divin amour dans l’espace et le temps. Participants de sa spirale de bonté, nous ne pouvons pas douter de la force qui est à l’œuvre dans notre monde aujourd’hui. La prière de Jésus est en train de le soulever, de le renouveler, de lui ouvrir les yeux sur l’unique destination et vocation humaine : le cœur de Dieu. Son amour en Jésus a rejoint l’histoire des hommes.

Cette incursion a changé le sens de l’histoire. Les puissants d’hier sont devenus les tragiques résistants à cette lame de fond qui retourne l’univers vers sa source. Nous refluons vers le Dieu d’amour qui nous a posés dans la vie. C’est à la lumière de sa prière que nous avançons dans nos existences désormais reliées, encordées, solidaires. Dieu a fait de nos histoires son affaire. Rien n’échappe désormais à sa présence.

Dieu, fais de nous des contemplatifs de ton cœur aimant, des agents de ta prière et de la communion dans l’amour. Que ta lumière sans déclin illumine nos avenirs moroses. Que notre foi garde en mémoire la promesse de cette victoire, que notre espérance en vive, et que notre charité en témoigne corps et sang.


  
Equipe Evangile&Peinture – M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article