Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le berceau du fer

Méditation 4e Dimanche de Pâques

8 Mai 2022 , Rédigé par Espace Liturgique Publié dans #Meditation

Evangile selon saint Jean (10, 27-30)
 

En ce temps-là, Jésus déclara : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »

ABRI DIVIN

En quelques lignes Jésus trace entre ciel et terre le lien indéfectible qui l’unit au Père et à tous ceux qui le suivent. Pour saisir la force de ce lien, il faut regarder l’unité du Père et du Fils. Rien d’étranger entre eux. Tout est commun, partagé, l’un étant l’espace du don de l’autre. Cette merveilleuse circulation d’amour aurait pu en rester là. Nul besoin d’élargir le cercle.

Pourtant, c’est bien dans cet espace de bonté que se trouve pris celui qui accueille la parole de Jésus. C’est par elle que la vie circule, c’est par elle que le désir augmente, c’est par elle que la joie survient. La parole appelle le silence de l’écoute et crée l’espace de la communion. La parole ouvre le cœur et l’oreille profonde. Le silence est l’indice de la présence recueillie. Il est l’espace de résonance pour les mots essentiels. Il est le tamis de la chair rencontrée. Le silence se sait fait pour ce moment-là. Il est le signe de reconnaissance, la trace du sens retrouvé.

L’écoute est l’attache solide par laquelle la vie circule. Rien d’établi ou de figé. Une relation vivante, sensible, actuelle relie, dans l’amour, tous ceux qui écoutent la voix de Jésus. C’est tout son être qui se donne en partage. Ses mots nous donnent la main pour la traversée essentielle. Ils nous préparent à notre Pâque, nous introduisent dans la vie qui ne finit pas. Ils sont le marchepied solide pour la paix, l’abri contre vents et marées. Il fait bon se trouver dans l’enclos de la parole, sous la houlette du berger qui donne sa vie pour ses brebis. Sa voix perce dans le brouillard et la nuit. Elle vient nous chercher, pour nous reposer et ouvrir à tous la procession de l’espérance.

Entrons sans peur dans cet enclos ouvert sur le cœur de Dieu. Pas d’autre bonheur que toi Seigneur!


  
Equipe Evangile0Peinture - Marie-Dominique Minassian – Peinture Bernadette Lopez
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article